Deskadurezh ha sevenadur / Education et culture #langue bretonne


L’ignorance, le pire ennemi du breton

On entend toute forme d'affirmation sur le breton. L'ignorance alimente les croyances les plus fantaisistes mais, malheureusement, les plus répandues et tenaces. Les locuteurs brittophones eux-mêmes rivalisent de balourdises concernant leur propre langue, n'étant pas "lettrés en breton". Ce n'est pas de leur faute mais cet état de fait conforte celles et ceux qui voudraient se complaire dans cette ignorance. Il suffit parfois d'une simple initiation au breton pour réaliser combien sont énormes les racontars communément admis.

En savoir plus