Deskadurezh ha sevenadur / Education et culture


Kantvloaziad an Arsav-Brezel / Centenaire de l’Armistice – 1918/2018

Dougen bri d'ar stourmerion gozh eo doujañ d'o le : c'hoant ganto ma 'z afe an 11 a viz du d'ur gouel hep unwisk ha diarmoù a-benn lidañ ar peoc'h. Rendre hommage aux anciens combattants est de respecter leur vœu : que le 11 novembre soit sans uniforme et sans arme, afin de célébrer la Paix.

En savoir plus
Que dire au sujet des dégradations de la tombe de Yann-Vari Perrot et de la chapelle de Koad-Kev ?

Dans la nuit du 31 mars au 1er avril, la tombe de l’abbé Yann-Vari Perrot et la chapelle de Koad-Kev ont été dégradées.

En savoir plus
Quand un haut lieu de la Résistance s’exprimait pour une Assemblée bretonne sur les 5 départements bretons

En 1944, les élus de Saint-Marcel, près de Malestroit, défendaient la Bretagne à 5 départements ; une assemblée bretonne dans laquelle les élus locaux et la société civile sont représentés ; des pouvoirs transférés à cette nouvelle gouvernance ; un enseignement généralisé de l’Histoire de Bretagne et du breton pour la Bretagne occidentale.

En savoir plus
Selon François Goulard, l’écart de réussite entre les établissements scolaires publics et privés viendrait du « pouvoir du chef d’établissement »

Sur sa page Facebook, François Goulard, Président du Conseil départemental du Morbihan, ancien Député, maire de Vannes, Secrétaire d’Etat aux Transports et à la Mer et Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, exprime son avis quant à la perte de performance de l’Education Nationale. L’ancien ministre de l’Enseignement supérieur estime que les écoles publiques doivent calquer leur modèle hiérarchique sur celui des établissements privés.

En savoir plus
Décrochage scolaire : la Bretagne relève le niveau

Les deux académies bretonnes de Rennes et de Nantes donnent l’exemple en affichant le plus petit taux de décrochage scolaire des académies de l’Etat français.

En savoir plus
Nathalie Loiseau, LREM, ministre chargée des affaires européennes : « la ratification de la charte des langues minoritaires n’est pas dans le programme d’Emmanuel Macron »

Nathalie Loiseau à l’honnêteté de souligner le plus simplement possible que la France en Marche, c’est le recul de la Bretagne.

En savoir plus
L’ignorance, le pire ennemi du breton

On entend toute forme d'affirmation sur le breton. L'ignorance alimente les croyances les plus fantaisistes mais, malheureusement, les plus répandues et tenaces. Les locuteurs brittophones eux-mêmes rivalisent de balourdises concernant leur propre langue, n'étant pas "lettrés en breton". Ce n'est pas de leur faute mais cet état de fait conforte celles et ceux qui voudraient se complaire dans cette ignorance. Il suffit parfois d'une simple initiation au breton pour réaliser combien sont énormes les racontars communément admis.

En savoir plus