Mondial de football : la vraie victoire est celle de la Croatie


15 Jul
15Jul

La Croatie, c’est 500 000 habitants de moins que la Bretagne, une indépendance arrachée en 1991 et une nation exsangue au terme d’un conflit sanglant.

Par leur souveraineté méritée, ils ont une équipe de foot performante qui défie les lois de l'argent, de l'achat de joueurs comme des marchandises. La Croatie, c'est un PIB plus de deux fois inférieur à celui de la Bretagne et un chômage légèrement supérieur (mais avec un exil des actifs inférieur à celui de la Bretagne). La Croatie est un pays qui s'en sort par l'émulation nationale portée par son peuple. Son peuple est l’espoir d’une autre Europe, celle des peuples légitimes, unis et libres ; une Europe heureuse et prospère en tous les domaines.

Pour toutes ces raisons, la dignité voudrait que tous les Bretons eussent préféré défendre la Croatie plutôt que le pays voisin qui nous pompe, la France.

Ayons enfin une pensée pour les peuples d'Afrique dont les meilleurs joueurs abandonnent leur pays, recrutés par les Etats qui s’enrichissent sur le dos de leurs nations d’origine. A titre d’exemple, la prime versée pour cette seule finale pour un joueur représente 670 fois le PIB par habitant de la République centrafricaine. Le processus d’asservissement est le même que pour nous, Bretons, mais en pire ! Centralisme et colonialisme économique relèvent de la même politique. 

 

Toute victoire de la France est une défaite pour la Bretagne.

Amañ n’eo ket Bro-C’hall !



Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.